AYAMONTE:37ºN12'.636  007ºW24'.485


À Ayamonte on parle plus le Portugais que l'Espagnol. Le fleuve , le Guadiana qui fait une bonne centaine de mètres, sépare en effet les deux pays, mais une TVA à 15% fait attraction!
En fait, cette petite ville fait face à Vila Real de Santo Antonio,dont la marina à un accès plus délicat dû au courant, a du charme. Ses petites ruelles autours de son marché animé, sont en fait une succession de restaurants et cafés. La marina est bien protégée et les
installations raisonnables. J'adore les pots de fleurs à l'entrée des pontons...Deux supermarchés sont proches ainsi qu'un shipshandler.Il y a même un petit magasin d'alimentation qui ne vend que...des produits anglais! Ces ressortissants de sa Majesté sont en effet partout, et en bon nombre dans la marina pour passer les mois d'hiver. En fait nous avons comme voisin un Ovni 435 de Londres et un Ovni 385, le Giggouille que j'avais rencontré à Fueteventura en Juillet passé. Comme le monde est petit!
Pour avoir accès à Internet il y a un magasin sur la rive qui vous relie par WIFI. Il suffit de donner son adresse MAC et de payer 6€ par jour.





EL Rompido:37ºN12'.923  007ºW07'.766

Quand vous lisez dans le Pilot Book Imray que l'approche de El Rompido n'est pas une simple affaire...croyez les. Car en fait ni le Pilot book, ni les cartes papier récentes de L'Amiralty, ni la carte Navionics Platinum sont corrects! La longue langue de sable qui sépare l'Atlantique de El Rompido est en constante mouvance et les bouées ne sont pas actualisées très fréquemment. La solution c'est d'aller sur le site de la marina de El Rompido, Puerto Marina El Rompido pour avoir une chance de ne pas s' ensablé! Par exemple vous devez (en Mai 2009) passer la première bouée verte par son tribord! Mais l'effort en vaut la chandelle car l'endroit est idyllique. La marina qui est récente est très agréable. Les places sont larges, les douches sont les meilleures que nous av
ons trouvés jusqu'ici, il y a internet gratuit via WIFI, le centre commercial, type village tahitien, a quelques restaurants, magasins de mode, un excellent bar et un magasin d'alimentation bien fourni. La marina met des chariots à votre disposition. Le canal 71 est celui écouté par les mariniers...qui ne parle que la langue de Don Quixote.
Le village de El Rompido, ancien petit port de pêche, a su gardé son charme malgré l'implémentation d'hôtels de luxe avec golf etc...En fait il y peu d'étrangers. La marina le prouve car il n'y a que 3 bateaux battant pavillon étranger! Les plages côté océan sont énormes et peu fréquentée, car on y arrive que par bateau.








(Précédente)                                                                                            (suite)

 

Les voyages:

Espagne Atlantique