Grèce: Ionienne

 

Katakolon   37ºN38'  021ºE19'

Juillet 2010

Ce port comporte trois zones. Celle des ferries et grands bateaux de croisières, celle des locaux et des pêcheurs, et enfin celle des voiliers de passage. Une vingtaine de places sont disponibles. Il y a de l’eau ( qui ne doit pas être de bonne qualité!) et l'électricité. Mais une fois de plus un intermédiaire vient à votre rencontre et demande 15 € la nuit, se substituant à l'autorité portuaire, en prenant sa commission. Si vous ne restez qu’une nuit il vous en coûtera quelques euros de plus car l’entrée du port  représente quelques 5 € , plus la taxe journalière, plus ou moins de la même valeur. Notez que cette personne fait le soir son tour avec le représentant officiel du port. Vous pouvez toujours vous mettre au mouillage au Nord du port et y venir en annexe, car la plage en face vous obligera de ramer sur 50 mètres, car il y peu de profondeur pour le moteur... Le long du port vous trouverez de nombreux cafés ( avec WIFI) , restaurants et magasins de souvenir. Dans la rue parallèle intérieure il y a un magasin d'alimentation. Il parait qu’il y a moyen d’avoir du gasoil livré par camion citerne.  Katakolon se trouve à 25 km d’Olympe. On s’y rend en voiture de location (40€ chez Avis), en autocar ou en Taxi. Notez que les chiens ne sont pas admis sur le site....

PHOTOS


Kiparissia  37ºN15'  021ºE39'

Juillet 2010

Situé Kiparissia se trouve à 25 Nm au Sud de Katakolon. Au contraire de la description du Pilot Book de Imray, le port qui est grand (il y a même un voilier à l’ancre en son milieu) offre une bonne protection vu que son môle est terminé. Une zone est réservée aux voiliers, et l'électricité, l’eau et la place est gratuite. Certains voiliers sont accostés le long du quai, d’autres sont à l’ancre et amarres à la poupe. Il y a deux tavernes et un hôtel le long du port et vous trouverez de nombreux commerces dans la ville, par contre nous n’avons pas rencontré de ship chandlers ni de machines à laver le linge. De chaque côtés du port il y a de belles plages. Celle à l’Ouest offre des douches, terrains de sport et bars.

PHOTOS


Pylos   36ºN55'  021ºE42'

Juillet 2010
L’entrée de la baie de Pylos est sculpturale. Les falaises sont de véritables cathédrales flottantes. Le village de Pylos est assez sympathique avec sa forteresse qui le domine. Le quai public est bien encombré et il vous faut une presque une échelle pour y accéder! La petite marina qui se trouve à côté n’est pas très large pour les manoeuvres et presque toutes les places sont occupées par les locaux. Il n’y a apparemment pas beaucoup de services, mais il y a moyen d’avoir du diesel par camion. Il y avait une place de libre le long du môle lors de notre passage mais nous avons préféré jeter l’ancre au fond de la baie, qui n’est qu’une longue, mais pas large plage.

Le mouillage est bon avec un fond de sable (très dur) et herbes par endroits. Àu Nord Ouest il y a une plage avec un bar et transats, assez <mode>. La protection aux vents dominants est relativement bonne, mais les vagues pénétrant pas le petit passage entre la mer et la baie, peuvent créer une houle en fin de journée. En cette fin de Juillet, il y avait une petite dizaine de voiliers éparpillés. PHOTOS



Kalamata  37ºN01'  022ºE06'

Juillet 2010

Dès notre arrivée à la marina de Kalamata, nous avons contacté l’agent Yamaha qui nous a retrouvé un quart d’heure plus tard. Moins de deux heures après le moteur de notre annexe était réparé. En fait le gicleur était défectueux et il a fallut aussi remplacé un des deux filtres d’essence. En fait il y avait du sable (!) et de l’eau dans l’essence. Il parait qu’il est courant que les pompistes ajoutent un petit supplément d’ H2O à l’essence... Service donc rapide, mais à prix exorbitant. 140 € pour la main d’oeuvre, faites le compte du coût horaire, ou mieux du gain!
La marina fait partie du groupe des Medmarina (Gouvea, Lefkas, etc), et offre tous les services (eau, électricité, douches, machines à laver, bar, etc.) au prix de 35€ la nuit. Le bar man du club, peut vous fournir du gas! De nombreuses tavernes bordent la marina qui offre 220 places, mais principalement pour les locaux et petits bateaux à moteur. Il y a une boulangerie et un supermarché proches N
otez que la station service ne fonctionne pas, mais on livre avec tanker.

La ville de Kalamata est grande mais peu intéressante, et d’aspect assez sale. En sortant côté Est de la marina on trouve une place avec un bon café pas cher (pour une fois!) et un excellent poissonnier. Au centre ville on trouve les magasins des chaînes internationales. Pas de charme et pas très propre comme ville. À l’exception de cette église plantée en plein carrefour!

PHOTOS


Limeni  36ºN41'  022ºE22'

Juillet 2010

Port Limeni est notre dernière étape avant le passage du redouté cap Matapan. Il s’agit en fait d’une large baie assez désertique, où se dressent en tout et pour tout une bonne centaine d’habitations construites en pierre locale, dans le style Maniote, du nom d’une farouche population qui s’était dressée contre l’empire romain. Ce style est vraiment très particulier et donne au village une personnalité très forte. En face de celui ci il y a moyen de jeter l’ancre, mais de nombreux corps morts des petits bateaux locaux et les nageurs vous obligent à vous éloigner des rives et donc d’avoir des profondeurs de plus de 15 mètres très rapidement.
Nous avons mouillé au fond de la baie au NE, dans 5 m. de profondeur, sable,  en face de sympathiques tavernas, spécialement celle du nom de Efixirion, tenue par la charmante Maria.Il y a aussi moyen d’amarrer au ponton d’un petit môle qui convient pour 5 voiliers, sans électricité ni eau. Ce dernier peut en fait être assez inconfortable le soir lorsque le vent descend du ravin entre les montagnes.

PHOTOS


Cape Matapan   36ºN22'  022ºE28'  et
Cape Maleas 36ºN25’ 023ºE11’

Août 2010

Le passage du Péloponnèse d’Est en Ouest n’est pas une sinécure! En fait il faut passer 2 capes: Cape Matapan et Cap Maléas. Ils n’ont pas bonne réputation... ils sont même mentionnés dans l’Odyssée! Lors de notre escale à Kalamata nous avons rencontré Manuel, un voyageur solitaire qui les a passés avec une prévision de force 5. En fait il a pris Force 10, avec 54 Kn! Un hauban a été endommagé et une voile déchirée. Un autre voilier, un français, a passé ces capes au même moment et a sa bôme est à remplacer. Nous avons donc choisit de passer cette zone avec le maximum de précaution, avec un vent de 8 à 10 noeuds. Mais par moment il s’établit à 18 avec rafales de 23 noeuds. La règle est simple: il suffit de multiplier par deux!


Nisos Elafonisos  36ºN27'  022ºE57'

Août 2010

Cette île  qui se trouve dans le golfe de Lakonikos, entre le Péloponnèse  et l’île de Kithera. Au Sud de celle ci se trouve le golfe de Sarakiniko qui offre une splendide plage d’eau cristalline. Avec un fond de sable, relativement bien protégée des vents du Nord,  on y mouille par 5 mètres pour y passer la nuit avant de passer un des capes. Nous regrettons de n’y être restés qu’une nuit et de ne pas avoir visité le village et son petit port qui se trouvent au Nord Est de l’île, mais nous avons préféré continuer notre route profitant des bonnes prévisions météorologiques.



(Précédente)                                                                                            (suivante)